AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·   Sam 2 Aoû - 3:50

—÷[(`ρяємιєя ρσѕтє´)]÷—

7h58…
Debout, sur le quai de la Gare 9¾, Bella attendait l’énorme locomotive rouge qui l’emmènerait à Poudlard pour sa 6ème année. Le temps paraissait clément aujourd’hui, aucun nuage ne venait perturber ce ciel d’un tendre rose, dont l’ouest se teintait d’or et d’ambre, signe que le soleil se levait, paresseux et qu’il serait sûrement clément en ce jour de rentrée. Le regard dans le vague, sa seule et unique valise crème posée à ses pieds, elle attendait en silence qu’on vienne la chercher. En parlant de sa valise, cette dernière était vraiment – avant le temps et les années – horrible. Faite en tissu retenue par une énorme lanière marron, Bella s’était amusée à la ‘customiser’ avec des fleurs, des graffitis et autres gribouillages. La jeune femme avait cette affreuse manie de dessiner sur tout et n’importe quoi, comme le jean qu’elle portait aujourd’hui. Il portait les stigmates d’une après midi de pur ennui. Même ses convers, couleurs coquelicot y était passé, quelques fantaisies dessinées sur l’épais plastique qui formait l’arrondit de la pointe de ses pieds. Toutefois, malgré toutes ses fantaisie du moment, ce matin, elle était habillée chaudement, sa courte veste noire fermée jusqu’en haut de son cou afin de la protéger du vent frisquet qui s’engouffrait dans la gare. Bella y avait caché le bas de son visage, tandis qu’une épaisse et large écharppe tout aussi sombre terminait de la protéger de la morsure un peu cinglante de la brise matinale. Dans la journée, celle-ci deviendrait sûrement plus douce, mais pour le moment, ce n’était pas le cas.
Elle n’était pas du genre frileuse, mais sortant d’une longue et douloureuse grippe qui l’avait – soit disant passant – obligée à boire que du liquide tout en la clouant au lit. Ca lui avait gâchée la fin de ses vacances où elle ne put profiter à fond d’Emmett qui passait tout de même la voir régulièrement. Bella détestait être malade parce que la maladie prenait tout son temps pour s’installer et disparaître. Aussi, ce matin elle était un peu triste d’avoir dut quitter aussi rapidement le jeune homme. Elle aurait aimé profiter pleinement de ses trois derniers jours avec lui, mais au lieu de ça, elle avait fait un tête à tête avec son oreiller, ce qui l’avait rendu de très mauvaise humeur.

Enième soupir…
Redressant le visage, elle regarda un instant les alentours avant de tirer sa main de sa poche afin de pouvoir regarder l’heure. Bella était terriblement en avance et s’ennuyait mort mais elle avait demandé à Emmett de l’emmener ce matin, son père ayant eut une impossibilité. Katie, sa belle mère, aurait parfaitement put l’emmener en même temps que Lucie, mais la jeune fille avait farouchement refusée l’invitation. Elle s’était alors précipité chez son ami pour lui demander si cela ne l’ennuyait pas de la déposer à la gare. Au départ, Emmett ne pouvait pas emmener la jeune fille, devant se rendre assez tôt en ville, aussi consentit à la déposer à la gare mais de bonne heure, ce qui allait sûrement l’obligé à poiroter durant d’une bonne heure. Bella sauta sur l’occasion. Pour elle, peut importait l’heure à laquelle elle se retrouverait sur le quai de la gare du moment qu’elle passait une bonne ½ heure en sa présence. Le jeune homme lui manquait atrocement durant ses études, ses amis de Poudlard n’étant pas réellement très proche avec la jeune fille – sûrement à cause d’elle d’ailleurs - On la qualifiait souvent de personne sauvage ou même froide mais c’était une sorte de carapace afin de cacher une timidité qui était capable de la faire rougir dans n’importe quelle situation. Ca la gênait et n’aimait pas tellement qu’on puisse la voir dans un tel état. Seul Emmett la connaissait vraiment et quelque part, elle avait envie de faire de nouvelles connaissances, profondes et durables. Des amis qu’elle pourrait revoir après Poudlard… des amis qui la ressemble.
Bella tira une seconde fois la main de la poche de son manteau et regard l’heure pour la 10ème fois tout en fronça les sourcils alors qu’elle constatait qu’il lui restait bien ¾ heure à attendre. Les jambes énervées elle se posa sur la malle qu’elle traînait toujours avec elle lorsqu’elle quittait la maison. Il y’avait un tas de stickers dessus, rendant la malle méconnaissable, mais sa lui plaisait bien. Appuyant ses coudes sur ses cuisses, tout en posant son menton sur ses paumes ouvert, elle s’occupa comme elle put, tandis que son regard de jade arpentait les railles, en quête d’une quelconque distraction. Une violente bourrasque vint lui ébouriffé un peu plus les cheveux, lui arrachant une grimace.

Tic tac…
C’était très agaçant. L’immense horloge du quai résonnait sourdement, rompant son silence. Lui lançant alors un regard en biais, elle se redressa légèrement et sortie une sucette de sa poche. Un sourire étira doucement ses lèvres. Cette sucette lui avait été donnée par Emmett ce matin même, alors qu’elle dégringolait de son vieux taco à plateau. Arrachant pratiquement le papier rose bonbon de la sucette qu’elle froissa entre ses doigts, avant de se dépêcher de la fourrer dans sa bouche. Le crissement du papier plastique attira l’attention de Cerbère, perché dans sa cage. Il tourna son regard jaune vers elle et inclina la tête avant de lever sa patte crochue et se s’agripper au barreau blanc de ca cage. Cerbère ne faisait pas partie de ces animaux de compagnie que l’on trouvait au Chemin de Traverse. Son père l’avait récupéré au cabinet, blessé à l’aile et l’avait ramené à la maison. Ce hibou ne volait pas… pas très pratique pour envoyé du courrier mais il était comme un gros chat et Bella ne pouvait s’en séparer. Lui caressant alors doucement le ventre, son sourire s’élargie un peu plus tandis qu’elle voyait ses yeux ronds se fermer doucement sous la caresse de ses doigts contre son doux plumage ébène.
Suçotant tranquillement sa sucette, l’heure avançait avec lenteur, mais déjà quelques personnes – peu pour le moment – commençaient à aller et venir devant elle. Ils partaient au travail ou bien emmenaient leurs enfants au train et Bella eut un léger soupire à cette constatation. Quelque part, elle aurait aimé que son père et sa mère l’accompagne ici le tout premier jour de sa rentrée. Hélas, cette rentrée c’était, effectivement, bien faite avec son père mais également avec sa belle-mère et sa demi-sœur. Un moment d’angoisse et d’horreur pour la jeune fille qui n’avait décidément plus le cœur à partir. Toutefois, son père l’avait poussé jusqu'à son siège avant de la quitter, seule, dans un immense wagon après avoir déposé un baiser sur son front. Ce fut une première traumatisante, mais tellement libérateur car lorsqu’elle entra pour la première fois à Poudlard, toute colère et tristesse l’ayant brusquement quittée. C’était un endroit tellement paisible ! – oui, enfin presque –

Grincement…
Le panneau indiquant la voie 9¾ grinça de manière sinistre et lui arracha un frisson tandis qu’elle lui lançait un regard inquisiteur, coupable d’avoir put lui flanquer la frousse alors qu’elle était pratiquement seule sur le quai. Etendant ses jambes engourdies devant elle, elle regarda avec attention ses convers décorées à l’aide d’un stylo bic noir et plissa le nez en découvrant une zone blanche sur l’arrondie de ces dernières. Bella se mit alors en quête d’un stylo dans son sac, un fouillis sans nom, et en tirant un pauvre stylo qui allait d’une minute à l’autre rendre l’âme. Se penchant alors vers ses chaussures, sa sucette coincée entre ses lèvres, Bella se mit à tracé un cœur – pas très original –

Toute à son application, quelques pas venant de derrière l’énorme pilier centrale attira son attention. Stoppant un instant dans sa tâche, elle redressa légèrement la tête, écartant une énorme mèche rebelle et toute frisé de son visage, dévisage la place vide devant le pillier, tout en croisant les doigts afin que cette nouvelle arrivée soit une tête connue…
Revenir en haut Aller en bas
James Potter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 350
Humeur : Pensive.
Citation du moment : Aux yeux de l'univers, nous sommes tous des amibes dans la même flaque d'eau.
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Année: 7ème année
Statut du Sang: Sang-pur
Affinités:

MessageSujet: Re: Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·   Dim 10 Aoû - 1:28

James Potter, etait le nouvel arrivé. Oui le génial! Le sublimissime! Le... Myope.
James venait donc de passer sur le quai, sans vraiment s'en rendre compte d'ailleur, il devait l'avouer, son physique etait parfait en tout point sauf quand il etait question de vue. Et à cause de ça il etait persuadé que sans lunette il avait un regard ténébreux. Alors qu'il se transformer en un fantastique et magnifique homme aux yeux plissés et rougit.

Mais baste! N'est pas James Potter qui veut, et ils sont nombreux à le vouloir! Son sixième sens acérés l'avertit qu'une jeune fille se trouvait prés de lui. Aussi s'approcha t'il de la forme floue pour lui demander s'il n'avait pas vu ses bagages, ni Sirius Black, son faire-valoir.

Son tout nouveau sourrire baptiser :"j'espère que tu es belle parceque malgrés mon regard supra ténébreux je ne voit pas grand chose" collé sur les lèvres il voulut aborder la jeune fille. Mais en l'approchant il se prit les pieds dans une valise qu'il n'avait pas vue s'effondra a plat ventre sur le quai en poussant un juron. Mais comme vous le savez, même un juron quand il sort de la magnifique bouche aux lèvres si joliement dessiné de l'inénarrable James Potter est une chose magnifique.

Avec le formidable aplomb qui le caractérise James Potter resta coucher par terre1 et s'installant sur le côté il replia son coude en affichant toujours le même sourire plein de dignité, il leva son visage parfait aux angles si virils.


"Salut! dit-il plein d'entreins. Dis moi, on se connait non? Tu n'aurais pas vu un brun sombre avec des cheveux long? Il est moins beau que moi et se la joue "ténébreux". Mais on sait bien toi et moi qui est le plus ténébreux. Et à ces mots il agita ses mains splendides, larges et caleuses dans la direction approximative de la jeune fille.

A vrai dire, James ne savait pas vraiment ce qu'il racontait. Il essayait de paraitre à l'aise couché sur un quai de garre en ne voyant pas grand chose tout en cherchant à taton ses lunettes2. Réenfillant ses lunettes, James se releva3. Il fit un sourrire splendide4 a la jeune fille puis il reamarqua la jeune fille qu'il cherchait, il n'avait pas ses valises mais quelqu'un s'en occuperai, avoir confiance etait la regle numéro un5.


"Désolé jolie coeur, j'aurai aimé discuter avec toi, vraiment! Mais j'ai un serment à tenir. Puis il prit une grande inspiration et hural de sa voix grave virile et mélodieuse:"EVANS FAUT QU ON CAUSE!!


[HJ:] 1: Oui la bien sur vous vous dites "beurk le quai d'une gare c'est plein de crottes de pigeons et autres immondices" Mais vous oubliez que l'immaculé James Potter ne se salit jamais, les saletés elles même pensent que salir James Potter serait un affront à tout ce qu'il y a de beau.

2: La seule chose qu'il avait en tête etait en fait: "Raaa si j'avais mais lunettes, et avec cet angle j'aurais été sur de voir ses dessous " Et lorsqu'il les enfila enfin, en un éclair il pensa:"Ho zut elle est assise, raté!"

3: Bien sur il n'eut pas besoin de s'épousseter comme je l'ai signaler plus haut, la saleté n'adhère pas à James Potter.

4: ce qui n'est pas bien difficile pour James Potter.

5: Les règles suivantes étant, ne trahi jamais tes amis, sois un modèle pour le commun des mortels qui t'admire4. Et dernièrement: Quoiqu'il arrive n'avoue jamais que tu ne vois rien sans lunettes.
[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·   Dim 10 Aoû - 15:22

Horrible !
Ce fut exactement ce à quoi pensa Bella en voyant James Potter se vautrer de tout son long juste devant elle. Au départ, elle ne l’avait pas réellement remarqué. Il était plutôt discret – chose rare ! – mais la jeune fille ne l’entendit pas arriver alors qu’elle fixait l’autre coté de quai 9¾. En faite, elle cherchait quelque chose, quelque chose qui ne ressemblait ni de prêt ou de loin à notre cher tombeur national et amoureux transit de Lily Evans, James Potter. Aussi, Belle resta sans voix au moment il se prit maladroitement les pieds dans l’une de ses valises, pour se vautrer de tout son long sur le quai dégueulasse de la gare. Ok, il était sûrement nettoyer régulièrement mais elle était sur que des millions de micro-organismes se promenait sur le bitume et maintenant sur James Potter, qui ne trouva rien de mieux que de s’installer confortablement sur le sol douteux de la gare. Il semblait extrêmement a l’aise ainsi et son sourire désarma Bella qui haussa les sourcils, de plus en plus intriguée par le comportement de Potter. Il ne se souvenait plus d’elle ? Bon, il ne portait pas ses lunettes… mais tout de même.

Soupire… et moue.
Bella le regardait, assez ennuyée de devoir écouter son débit incessant. Le pire dans tout ça, c’était que James se trouvait terriblement sexy et attirant… autant dire qu’il devait avoir un problème quelque part, parce que son charme n’opérait absolument pas sur la jeune femme. Ne prenant alors pas la peine de répondre à sa question sur la recherche d’un homme potentiellement moins beau que lui, Bella inclina légèrement le visage sur le coté, continuant à le fixer avec une attention toute particulière. La voyait-il au moins ? Le geste – celui de remettre ses lunettes de vue sur le bout de son nez – lui apporta réponse à sa question. Apparemment, non, il ne la voyait pas… rangeant son stylo dans son sac à dos couleur turquoise, elle croisa les jambes, ne desserrant toujours pas les dents. De toute façon, vu comment il était partie dans son long monologue, il n’allait sûrement pas rester très longtemps avec elle. Aussi, un léger sourire étira ses lèvres lorsqu’il se redressa et sans vraiment savoir pourquoi, elle en fit de même. Ouvrant alors la bouche pour donner réponse à sa question, le ‘jolie cœur’ la fit légèrement tilter tandis que son hurlement la fit sursauter.

Complètement dingue !
Le regardant avec des yeux aussi ronds que des soucoupes, Bella se demanda sérieusement si la chute de James ne l’avait pas atteint cérébralement avant de suivre son regard et remarquer un peu plus loin, Lilian, qui se tenait sur le quai de la gare en présence de ses parents. Ne pouvant s’empêcher de sourire en la voyant, elle laissa Potter la quitter lui faisant un bref signe de la main.

- C’est ça… bye

Silence…
Hm… encore une fois elle se retrouvait seule à attendre quelque chose – qui apparemment ne venait pas – aussi glissa-t-elle une lanière de son sac a dos le long de son épaule pour agripper fermement la lanière de cuire de son sac. Celle-ci particulièrement lourde, elle la traina plus qu’elle ne la porta pour la monter dans le train qu’elle balança dans l’allée avant de la pousser avec le pied dans un des wagons libres pour redescendre, en sueur afin de s’attaquer de sa malle. La fixant comme s’il s’agissait d’un horrible Scroutt à Pétard, elle gémit et tenta de la tirer le long de quai en un horriblement grincement. Bella abandonna la lutte alors qu’elle se trouvait à une petite vingtaine de mètre du train. Jurant tout en donnant un coup de pied dans sa malle, se passa une main dans ses cheveux ébouriffé avant de regard à droite puis à gauche si personne ne venait… une aide quelconque, de n’importe qui ! Même d’un Poufsouffle – enfin… pas sur – Se reposant sur sa malle, la cage de son Hibou à la mentalité d’un chat, posée sur ses cuisses, ses bras passés autour, elle continuait à arpenter la gare en quête d’une aide, tandis qu’elle se déshabillait, la chaleur lui donnait du rouge au joue. Déposant négligemment son manteau sur son sac, elle soupira et regretta amèrement de se trouver seule en se jour de rentrée…

Bâillement et étirement.
La journée commençait mal… et elle posa sur menton contre la cage, le plumage ébène de Cerbère caressant sa gorge.

- A l’aide…

Petit murmure à peine chuchoté à l’attention de son Hibou.
Souriant tendrement, elle caressa le sommet de la tête tout en regardant longuement le train d’un rouge pétant qui n’allait pas tarder à s’ébranler pour aller rejoindre Poudlard. D’ici là… Bella aurait bien trouvé quelqu’un pour l’aider à porter ses bagages…

______________________________
[ѕυנєт тσυנσυяѕ ℓιвяє ρσυя qυι νєυχ ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma valise et moi... ·´)› Libre ‹(`·
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marauder's time - Génération perdue II :: Avant Poudlard :: Quai 9 3/4-
Sauter vers: